Home > Événements > Les Soirées de l'EPS > Soirée de l’EPS n°2/Saison 3 – Ce qui s’enseigne en EPS : Techniques du corps en EPS ou étude des APSA ?

Soirée de l’EPS n°2/Saison 3 – Ce qui s’enseigne en EPS : Techniques du corps en EPS ou étude des APSA ?

Print Friendly, PDF & Email

L’EPS semble avoir des difficultés pour nommer ce qu’elle enseigne. La technique est officiellement devenue un gros mot en EPS. Parler de motricité, terme très général ou encore de technique du corps permet-il de mieux cibler les enjeux d’apprentissage quand par ailleurs la culture, qu’elle soit sportive ou artistique est dénigrée comme matière dans notre discipline ?

L’EPS semble vivre une crise d’identité. L’institution cherche dans un équilibre entre la motricité et le méthodologique et social, la solution à sa quête. L’EPS doit-elle se cantonner à chercher un grand écart entre une motricité « sèche » et désincarnée et des compétences méthodologiques et sociales auxquelles on prête toutes les vertus ?

Faut-il dé-sportiviser l’EPS pour mieux faire réussir les élèves et être plus en phase avec la société demain ? Parler de sportivisation de l’EPS, n’est-il pas un obstacle pour penser l’évolution et la compréhension de l’EPS ? Étudier des APSA s’oppose-t-il à étudier des techniques du corps, quels points communs/ quelles différences ?

Pour en parler avec nous plusieurs invité.e.s : 

  • Nicolas Terré, maitre de conférences, IFEPSA
  • Christian Couturier, Secrétaire national du SNEP-FSU
  • Virginie Minot, Professeure d’EPS dans l’académie de Dijon

Le Kiosque

Pour ce kiosque ce soir, deux documentaires à montrer aux élèves. Je ne doute pas des divers usages que les professeur·es d’EPS pourront en faire.

Le premier une production Arte : « Toutes musclées ».

4 petits documentaires de 15 min, un format très adapté pour lancer la vidéo puis organiser un échange avec les élèves sur les questions soulevées. Les femmes ont dû arracher leur place dans le monde du sport. La série composée de 4 périodes abordent de façon pertinente les sujets et débats qui traversent le monde du sport. Les abdos-fessiers un libre choix ou une assignation à conformité de genre ?

Les épisodes sont composés d’interviews et d’images qui rendent vivante la présentation. À voir et partager en cliquant ici.

Culture Physique

Saut à la perche, sprint ou trampoline… dans la plupart des disciplines olympiques, les performances se jouent à quelques fractions de seconde ou à quelques millimètres près. Bachelard disait que pour bouger un objet d’un mètre précisément avec un peu d’entrainement, tout le monde y arrive, pour bouger un objet d’un millimètre, il faut mobiliser toute une société. Arte décrypte les dessous des lois physiques qui permettent de réaliser les performances.  Au-delà de l’entraînement intensif, la compréhension permet de mieux s’entrainer et comprendre ce que l’on est en train de faire. L’étude des lois physiques à l’œuvre de la biomécanique permet aux sportif·ves de s’améliorer. Une série pour voir le sport d’un autre point de vue, celui de la physique. Voir en cliquant ici

Quelle égalité pour l’école ? Aux éditions l’Harmattan, sous la direction de Loic Szerdahelyi.

Je pensais lire un livre sur les questions d’égalité entre les filles et les garçons, plutôt dans une perspective historique. Mais c’est une approche pluridisciplinaire qui est adoptée, avec des contributions en sciences politiques, histoire, sociologie, sciences de l’éducation… L’article de Nicole Mosconi est d’une clarté remarquable et devrait être largement lu et partagé. Son article embarque le lecteur ou la lectrice et l’aide à penser la question des inégalités qu’elles soient de sexes, de classes sociales ou de race, ou encore de sexualité. C’est-à-dire finalement l’ensemble des processus de domination qui existent et s’articulent. La notion d’égalité sans condition apparaît comme une aide à penser la transformation de notre société. Un projet de société qui ne met pas dos à dos les différent·es acteurs et actrices mais rend désirable l’idée qu’un autre monde est possible dans celui-là. C’est dans cette perspective que l’introduction du livre interroge les conditions – il y est question de principes d’action – qui permettraient de porter une égalité sans condition, formule qui ne manquera pas de susciter le débat comme le souligne la conclusion de l’ouvrage…

Pour continuer sur la question de la différence et de son acceptation dans l’école.

Un petit clin d’œil pour les collègues et les élèves du Collège Arc de Meyran d’Aix-en-Provence, qui ont réalisé un super petit clip sur le thème du harcèlement. Là encore, un bel outil à présenter aux élèves pour lancer une discussion.

Clip sur le harcèlement :