Regard sur l’EPS

Home > Dossiers > Regard sur l’EPS

L’Ecole Normale Supérieure lance les Assises de l’EPS

L’ENS a lancé l’idée d’organiser des Assises Nationales de l’Éducation Physique. Le premier temps d’échange se fait dans les académies autour de questions. Un premier temps a été organisé mercredi 16 juin à Marseille avec Alain Rethy, IRPR d’Aix Marseille, Didier Delignère, professeur des universités à Montpellier, Olivier Robert, formateur au STAPS d’Aix-Marseille. Bruno Cremonesi était présent pour SNEP-FSU et a répondu à deux questions pour lancer le débat.

Le Sport a besoin de l’EPS

Le dispositif mis en place l’an dernier, dit « 2S2C » a réactivé un débat qui traverse l’EPS depuis qu’elle existe avec son « S ». Cette discussion, lorsqu’elle a lieu, repose sur la croyance, jamais démontrée, qu’en perdant son « S » la discipline serait mieux à même de se défendre contre des attaques visant à l’exclure du champ scolaire. Le SNEP reviendra dans les bulletins à venir sur quelques éléments de réflexion.

L’EPS est un combat

Ce texte tente de faire le point sur un certain nombre de sujets qui touchent à l’école et à l’EPS. L’angle de vue consiste à prendre en compte le contexte, à tenter de mettre en évidence tensions et contradictions, continuités et ruptures. Concernant l’EPS, il rappelle que « l’utilité de l’EPS » repose sur sa responsabilité première de faire entrer chaque jeune dans la culture physique sportive et artistique pour être un véritable acteur de la vie sociale et notamment du sport.