Andjelko Svrdlin

4h d’EPS : la voie de la qualité !

Le renforcement de la pratique sportive et artistique à l’école passe par les 4h d’EPS. Pour les installer durablement dans le système scolaire, les « 4 heures » nécessitent de forts recrutements et des voies de titularisation par concours pour sortir nos collègues contractuel·les de la précarité

Sport à l’École

En inventant les « 2 h de sport » en plus de l’EPS, en collège, le ministère n’a rien inventé du tout. La communication médiatique autour de l’idée que le ministère se préoccupe de l’activité physique des jeunes ne doit pas nous leurrer.

En collège, on continue !

Le vent néolibéral souffle encore sur le collège. Selon la vieille tradition « pas tout en même temps », le ministère transforme les niveaux d’enseignement à des intervalles réguliers mais de moins en moins espacés. Notre syndicat a le devoir de recréer des conditions d’un rapport de forces digne de ce nom sur l’ensemble de l’école, dont le collège

Pour une autre politique de l’éducation prioritaire

Les annonces et expérimentations récentes menées par le ministère de l’éducation prennent une direction bien identifiée pour l’éducation prioritaire. Les maîtres mots sont : localisme et contractualisation. Or, derrière se cachent des projets politiques qui ne sont pas vraiment annoncés et qui concernent potentiellement l’École dans son ensemble.

Sur le terrain « péda », le combat continue !

Depuis plusieurs années, nous avons fait le constat, analyse détaillée à l’appui, que notre discipline était attaquée frontalement, dans ses fondamentaux, par le pouvoir en place, avec ses relais au sein même de l’institution. La dernière étape de cette attaque correspond à ce que nous avons nommé la « dédisciplinarisation » de l’EPS.